Donner l'info sur le Web …

Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

Pinterest : les marques se précipitent sur ce nouveau réseau social.

On a connu les pins dans les années 90, et ils redeviennent à la mode grâce à Pinterest !

Pinterest, c’est le nouveau réseau social qui fait le buzz. Certains analystes se posent déjà des questions de retour sur le long terme, les marques en font leur nouvel Eldorado et les médias en parlent beaucoup.

Pinterest, c’est une sorte de tableau de bord, sur lequel vous épinglez du contenu. Mais comment exploiter efficacement Pinterest alors que ce dernier modèle est tout neuf?

Voici 8 façons d’appréhender Pinterest pour les marques.

1 – Présenter ses produits grâce à Pinterest

Chaque marque possède plusieurs panneaux de publication qu’elles peuvent trier par thèmes.

Kate Spade est un bon exemple pour présenter ses produits.

Les titres utilisés dans ce Pinterest sont clairs et tous orientés vers la même idée, la couleur. Et ça fonctionne plutôt bien, la répétition n’est pas un problème en soit. Au contraire, cela renforce l’idée du Pinterest.

Si la page ou un produit plait à l’internaute, il/elle PIN le lien sur son propre panneau de publication et ce sans limite afin de créer un univers d’intérêts personnels. L’idéal donc pour bien connaitre ses cibles.

2 – Refléter un style de vie grâce à Pinterest

Whole Foods est une chaine de magasin de vente de produit bio au Canada et en Angleterre qui utilise fortement le web comme support de communication et de vente. Déjà présent sur des réseaux comme Google+, Whole Foods sait que sa présence sur les réseaux sociaux ne peut pas être simplement de la mise en avant produit, aussi bio soit-il.

La page Pinterest de Whole Foods reprend la même idée, grouper les produits par famille, mais pas par les familles produits. Vous suivez ? Ici, les panneaux crées par Whole Foods se concentre autours de thèmes plus généraux  comme qu’est-ce qui pousse dans votre jardin ?, Qui veux dîner ?, Manger vos légumes !

3 – Lancer un concours grâce à Pinterest

Pinterest, c’est ni plus ni moins que l’idée du tableau en liège sur lequel on viendrait épingler les articles que nous aurions découpé. Ceux ayant déjà eu la chance de se promener dans un bureau de style savent comme ce type de tableau est utilisé pour mettre un mannequin en fond, et venir l’habiller avec différentes versions d’un même produit, pour voir quel coup de crayon est meilleur que l’autre.

Ce concept a été repris par Land’s End, un revendeur de vêtement de mode, qui a proposé d’habiller des mannequins en épinglant les vêtements que l’internaute lui verrait bien porter. 20 produits peuvent être épinglés par personne. Un concours élira la meilleure proposition et le vainqueur remportera l’ensemble des produits épinglés.

4 – Offrir un accès aux coulisses avec Pinterest

Votre marque regorge d’une vie interne trépidante car vous êtes un journal, une radio ou alors vous êtes créateur d’événements comme Red Bull, Coca Cola ? Faites profiter à tout le monde des coulisses de vos événements grâce à Pinterest.

5 – Faire de la revue de presse avec Pinterest

La revue de presse, ou le sourcing comme on dit maintenant, est un excellent moyen d’assoir son expertise sur un domaine. Bien entendu, Pinterest est parfait pour faire de la revu de presse.

Mais il vous est aussi possible de voir Pinterest comme un endroit où vous épinglez tous les articles qui parlent… de vous ! Excellent moyen de faire sa propre revue de presse et de gagner en notoriété et visibilité.

6 – Couvrir un événement avec Pinterest

Voici encore une autre manière d’utiliser Pinterest. Vous êtes dans la mode ? Vous faites un shooting photo deux fois par an pour votre catalogue ? Utilisez Pinterest comme plateforme de buzz pour mettre en avant première les photos du shooting. Conjuguez avec  l’idée quatre, Pinterest deviendra votre plateforme de communication pour tous vos événements.

7 – Mettre en avant son contenu visuel avec Pinterest

Lorsque que l’on veut utiliser ce type de support, on se demande souvent si mettre son propre contenu serait une bonne idée ? Oui, si vous contenu est visuel. Pour ça, rien de mieux que de faire une image par article qui sera reprise dans Pinterest. Il s’agit d’une utilisation commune de ce type d’outil comme paper.li ou encore scoop.it mais qu’il ne faut pas négliger.

Si en plus votre contenu est une fiche produit qui pourrait gagner à être mise côte à côte, alors n’hésitez pas.

8 – Faire de l’éducation par Pinterest

Une dernière façon d’utiliser Pinterest, faire de l’éducation. Alors oui, cela n’est pas la vocation première de la plus part des marques, mais certaines y recourent de façon massive comme Evian. Ici, la marque présentée est une ONG, mais rien ne vous empêche d’extrapoler.

Conclusion

Le but de cet article était de vous présenter un peu plus un service qui fait pas mal de bruit ces derniers temps. J’espère que c’est chose faite avec ces 8 exemples d’utilisation de Pinterest par des marques.

La vraie question est : comment vont-ils traduire l’action  « d’épingler un élément » en Français ? Pour le moment, il faut pinner un article.

Publicités

L’e-mail va devenir payant !

Faudra-t-il payer un timbre pour envoyer un e-mail à partir du 1er janvier 2012 ? La réforme, annoncée dans un canular empruntant le logo de la Poste, a soulevé l’inquiétude d’un sénateur UMP. Mais Bill Gates lui-même avait lancé cette idée il y a de nombreuses années.

Mise à jour : Par une rapidité inhabituelle, Bercy a répondu au sénateur Lenoir en lui confirmant jeudi dernier que « le Gouvernement n’a évidemment aucune intention de remettre en cause la gratuité des envois électroniques« . Il confirme que « la rumeur de création d’un « timbre électronique » à compter du 1er janvier 2012 est un canular circulant sur Internet« .

Article du 14 novembre 2011 –

Timbre électronique

Le sénateur Jean-Claude Lenoir (UMP) est inquiet pour l’avenir des communications électroniques, et on le serait à moins à la lecture de la question qu’il a posée au ministère de l’économie numérique d’Eric Besson. L’élu de l’Orne relaye en effet « l’inquiétude de nombreux internautes en réaction aux informations qui circulent concernant la création prochaine d’un timbre numérique dont il serait nécessaire de s’acquitter, à compter du 1er janvier 2012, pour tout envoi de courriel« . Il demande à Bercy s’il est effectivement envisagé « de remettre en cause la gratuité des envois électroniques« .

Avouons que nous sommes tombés de notre chaise en lisant une telle question. Le projet du timbre numérique nous avait totalement échappé. Recherches faites, c’est en fait un faux communiqué portant la signature de la Poste qui a propagé cette rumeur, comme l’explique Hoaxbuster. Le site spécialisé dans le démontage des canulars explique que le communiqué est en fait une version modifiée d’un article publié pour le 1er avril par le site Developpez.com. « L’auteur du document, un mystérieux JFG à en croire les propriétés du fichier, a tout simplement recopié le texte de developpez.com le 20 septembre 2011 sur son logiciel de traitement de texte favori, a modifié les dates pour le réactualiser puis a collé en haut à gauche le logo de La Poste pour faire plus vrai« , explique-t-il. « Tous les ingrédients du bon hoax, celui qui va circuler longtemps, sont ici réunis : de grosses entreprises qui représentent le capital, le pouvoir (La Poste, Google) ; une taxe de plus qui va grever le porte-monnaie des honnêtes citoyens et un « communiqué officiel », gage d’authenticité de l’information« .

Evidemment, aucune taxe sur les e-mails n’est sérieusement à l’étude, même si l’idée a plusieurs fois été évoquée, y compris par des gens très sérieux. Il ne s’agissait pas alors d’assainir les finances publiques ou de lutter contre une concurrence déloyale faite à la Poste, mais plutôt de lutter contre le spam. En effet, si payer 0,01 euros par mail est indolore pour la plupart des consommateurs et entreprises, le même tarif deviendrait insupportable pour les spammeurs qui envoient des e-mails par millions. Cette idée avait été avancée par Bill Gates lui-même en 2004, et Yahoo l’avait remise au gout du jour en 2009, en annonçant le lancement futur de l’initiative CentMail… qui attend toujours d’être lancée.

Cet article parti d’un canular a fait le tour du Web et à ainsi effrayer les internautes ! Mais info ou intox, ce projet d’e-mail payant à déjà effleuré la tête de certains, à méditer …